Les films écrits

Les films écrits regroupent une série de films écrits à ma table de travail.
L’écriture dans la description de la vie se porte désormais littéralement à l’écran, comme une liberté réjouissante et transgressive.
Mais liberté asphyxiante dans le même temps, l’expérience numérique transpose l’écriture du film dans une description incessante de la vie, faite d’assemblages, montages, collages, qu’une voix écrite ou orale tente de mettre à jour.

J’AI UN PROBLÈME AVEC FRANCE GALL
Vidéo | 8’14 | 2014

Le soir, je cherche.
Longtemps j’ai cherché du côté de Mireille Matthieu.

Ce film est le troisième chapitre d’Un film écrit, création numérique hybride sur le thème de la perte, entre écriture numérique, vidéo et net art : unfilmecrit.net
Un film écrit est une commande des éditions de la Tangente (2014)

__________________________________________________________

JE N’AI FAIT QUE T’ATTENDRE
Vidéo | 8’45 | 2013

Depuis le passage au numérique, je ne filme plus, je monte. Mais moins je filme, moins je monte, et moins je monte, plus je vieillis. Alors j’écris.

__________________________________________________________

IL FAUT CHOISIR SON CAMP
Vidéo | 3′ | 2012

Vidéo réalisée pour le projet 100 jours, 100 films avant la présidentielle.
Palestro, Godard, Truffaut, la publicité, les champs, les usines, Gudrun Ensslin, mon père.
La politique est affaire de travelling historique.

Film de commande réalisé pour le projet collectif 100 jours, 100 films avant la présidentielle de 2012.

__________________________________________________________

APRÈS COUP
Vidéo (téléphone) | 12′ | 2009

Est-ce que le cinéma peut se noyer dans la théorie du réel comme moi dans mon bain ? Autrement dit, le cinéma m’échappe autant que j’ai le bras en écharpe.

__________________________________________________________

WATCHING MACHINE
Vidéo | 1’53 | 2011 Prologue

Vidéo | 4’37 | 2011 Première partie

Vidéo | 4’51 | 2011 Deuxième partie

Vidéo | 3’15 | 2011 Troisième partie

Le projet de Watching machine, c’est de faire un film avec des bouts de ficelle, à la table de travail. Ne pas partir trop loin de peur de perdre la mémoire. Écrire un film au fil de l’eau, en agrégeant les photos qui passent, les mots, les sons, les vidéos. Faire un film comme on joue au légo. Ah, il me faut un légo rouge de 4. Hop, le voilà. Aussi, une vidéo d’un arbre, ben la voilà. Tiens, si j’ajoutais une photo de mains, zou, la voici, je la découpe et le film prend forme. Tout s’emboite, les années passent, je ne suis plus qu’un œil sur le trottoir.

Projet écrit et réalisé en 2009 dans le cadre d’une résidence vidéo chez Arteline Ha.

__________________________________________________________

JE ME SUIS LEVÉ POUR FAIRE UN FILM
Vidéo | 5’29 | 2010

Ce matin, je me suis levé pour faire un film, tu vois, il faisait beau, j’ai ouvert la fenêtre et j’y croyais.

__________________________________________________________

L’INDIFFÉRENCE DU DÉSERT OU LA CINÉPHILIE EST-ELLE UNE MALADIE TR&EgraveS TR&EgraveS GRAVE ?
vidéo | 21’08 | 2009

Carte blanche pour réaliser un film rendant compte des conférences « ciné fil » organisées par Catherine Bareau à la médiathèque du forum du Blanc-Mesnil. Interventions de Hervé Aubron, Amélie Dubois, Véronique Gautier, David Matarasso, Marie-José Mondzain et Luc Moullet.

__________________________________________________________

JE SUIS DESCENDU DE LA MONTAGNE À CHEVAL À CHEVAL
vidéo | 24’07 | 2008

C’est l’histoire d’un renoncement, c’est l’histoire d’une chute. C’est l’histoire d’un mur. C’est l’histoire d’une montagne.

Film écrit dans le cadre d’une résidence Chemins d’écriture organisée par le festival de l’Arpenteur et le festival Textes en l’air.

__________________________________________________________

REPEAT AFTER ME
vidéo | 7’42 | 2006

Moi, le cinéma, ça m’émeut comme de voir grandir les enfants que je n’ai pas.
Le cinéma, ça m’émeut bêtement devant tout le monde. Le cinéma, ça me donne envie de fermer les yeux.

Commande de l’Etna pour la séance « copyright pour tous » projetée à la Cinémathèque en 2006, Repeat after me est un film réalisé à partir des images pornographiques de Bitte, un film de found-footage d’Yves-Marie Mahé.

__________________________________________________________

CHRISTINE ARRON ET MOI
vidéo | 12’27 | 2006

Courir, c’est merveilleux.

__________________________________________________________

JE SUIS UN IMPOSTEUR (Àl’ARPENTEUR)
vidéo | 6’56 | 2006

Que faire lorsqu’on vous commande un film sur un festival et que vous devez projeter votre film le dernier jour dudit festival, alors que vous ne savez même pas si vous êtes bien au clair avec votre propre mère ?

__________________________________________________________

JE NE SAIS PAS LUI DIRE QUE JE L’AIME
vidéo | 59” | 2005

Peut-être n’aurions-nous dû pas boire tant de bières dans les cafés de l’est de Paris.

FRAGMENTS D’UN VOYAGE VERS L’EST
vidéo | 24’59 | 1995

Co-réalisé avec Eric de Sarria