Novembre 2014
Je n’ai fait que t’attendre
au LABoral Centre d’art contemporain de Gijon

Exposition “Un paysage de la vidéo contemporaine”

Au LABoral Centro de Arte Y Creacion Industrial.
En collaboration avec le Festival International de Ciné de Gijon.
07 novembre au 08 février 2015

Commissaires d’exposition : Chloe Dragna et Aflredo Aracil

Cette exposition montre le travail d’artistes présentés sur la Vidéothèque, centre de ressources en ligne qui travaille depuis 2010 à collecter et diffuser les créations d’artistes vidéastes du monde entier. S’engageant dans une réflexion sur la création vidéo et sa diffusion, la Vidéothèque réalise des projections, des publications en ligne. Elle s’inscrit dans un mouvement d’échanges et de collaborations avec des structures de diffusion caractérisées par leur indépendance et le libre accès aux œuvres.

Universo vídeo : La Vidéothèque présente neuf pièces vidéos qui donnent à voir les dernières tendances de la création audiovisuelle. Comme dans un circuit électrique ou un système, les singularités de chaque œuvre rebondissent, affectent et transforment la suivante. Articulant ainsi un récit où se forment des correspondances entre les différentes narrations. Les œuvres tissent alors un réseau qui questionne. Du documentaire jouant avec le réel, aux fantômes du passé guettant le présent, au travers d’expérimentations sur les formes, les textures et les couleurs pour en arriver au genre plus concret du journal filmé, du reportage, de la vidéo musicale, des symphonies urbaines et autres procédés techniques comme le collage, le found-footage ou le détournement.

L’exposition a aussi un caractère compétitif. Durant le Festival International de Cinéma de Gijón un prix sera décerné à l’un des artistes participants de à l’exposition. Ce prix consistera en une résidence de création de deux semaines au LABoral. L’œuvre produite sera présentée durant le FICX le 2015.

Artistes: ISMAIL BAHRI, COMBES & RENAUD, JERÔME SCHLOMOFF, THIBAULT JEHANNE, ELISE VANDEWALLE, ORIOL SANCHEZ, BEN RUSSELL, BORIS DU BOULLAY et PHILIPPE COTE.

> La page de l’exposition